Comment Vivre en Conscience et en Harmonie ?

S’ASSEOIR SIMPLEMENT, C’EST ÊTRE EN PLEINE CONSCIENCE

« Tous les malheurs humains n’ont qu’une seule cause : l’incapacité de se taire quand on est en paix ».

Pourquoi s’assoir ?

La réalité est que notre esprit ne peut pas rester immobile, mais qu’il erre constamment dans différentes directions, à la recherche d’un divertissement ou d’une distraction, ce qui aboutit à la fatigue et à la désorientation. Au lieu de cela, il a besoin de s’échapper de la pensée constante et de retourner « à la maison », à l’état de bien-être qui nous apporte la paix et la tranquillité. Comment ? Tout comme nous le faisons avec notre corps lorsque nous sommes fatigués, nous devons nous arrêter et renforcer la connexion entre l’esprit et le corps par une seule action : tout simplement s’asseoir.

De cette façon, la méditation zazen nous aide par la respiration et la posture correcte, en rétablissant l’harmonie entre toutes les parties de notre être, et en nous rechargeant d’une énergie fraîche afin de pouvoir recommencer.

Trouvons un coin de la maison, loin de tout obstacle, avec une bonne ventilation, et installons-le pour un moment de zazen. Un tapis et un oreiller bien rembourré pour nous préparer à adopter la bonne posture. Rappelez-vous que c’est à partir de cet endroit que les effets positifs de la méditation sont transmis à toutes les parties du corps.

Pour les vêtements, choisissez quelque chose de large et confortable dans une couleur sombre et pieds nus. (Il existe une robe appelée « robe de zazen » appelée kesa).

Préparez un tapis ou une natte souple et placez dessus un Zafa (un coussin de méditation rembourré de kapok d’environ six pouces de haut), qui est utile pour s’asseoir correctement et maintenir une posture correcte pour un bon alignement de la colonne vertébrale et une respiration régulière.

Comment s’assoir?

1) Position de lotus complet (kekka-fuza), les deux chevilles reposant sur les hanches, ou position de demi-lotus (hanka-fuza), le pied gauche reposant sur la cuisse droite.

2) Seiza à genoux avec un oreiller entre les jambes et le dos droit.

3) La posture Seiza pour ceux qui ont des difficultés à croiser les jambes ou qui ont des douleurs aux genoux, mais sur un tabouret sans support dorsal et assis face à l’avant, les jambes légèrement écartées et les pieds à plat sur le sol.

4) Position des mains (mudra) dans le dharmadhatu, disposées en forme de moine ovale.

Choisissez maintenant la position parfaite pour vous et commencez à vous asseoir avec la guérison Gassho, debout devant le dzafu.

Avec les paumes face à face et les doigts entrecroisés, penchez le haut du corps vers l’avant, en pliant tout le haut du corps à partir des hanches. Saluez le zazafu derrière vous, puis saluez à nouveau le zazafu. Tournez à droite et asseyez-vous simplement. Puis entrez dans zazen.…